Skip to content

Biographie

 

« On est séduit par la voix sensuelle et racée de la mezzo soprano Anaïs Bertrand qui nous conduit dans l’histoire tel le coryphé de la tragédie antique. »

resmusica.com

Parallèlement à une licence de sociologie, Anaïs Bertrand étudie le chant à la Maîtrise Notre-Dame de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris avec Valérie Guillorit. Elle travaille également avec Regina Werner à la Hochschule de Leipzig. En 2018, elle remporte le 1er prix du concours de chant baroque de Froville.

Musicienne sensible, elle se nourrit de toutes les formes d’expression que lui offre le répertoire vocal : du chant grégorien à la musique contemporaine, ou encore de la polyphonie à l’art lyrique.

En 2019 et 2020, elle est appelée à se produire en tant que soliste avec Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), l’ensemble Marguerite-Louise (Gaétan Jarry), à l’origine cette année d’un nouveau projet discographique intitulé O Filli et Filiae, l’ensemble les Surprises (Louis Noël Bestion de Camboulas), la compagnie La Tempête (Simon Pierre Bestion), l’ensemble Clément Janequin (Dominique Visse), avec qui elle enregistrera en 2020 un disque dédié aux chansons de Josquin des Prés (label Ricercar), La Grande Ecurie (Dominique Visse) et Le Concert de l’Hostel Dieu (Franck Emmanuel Comte).

Anaïs Bertrand - Duo 4

Elle chantera le rôle de Madame Couic, au théâtre Impérial de Compiègne (opéra de Vincent Bouchot mis en scène par Jeanne Desoubeaux) ainsi que le rôle de Gretel avec l’Orchestre National d’île de France, à la Philharmonie de Paris (opéra de Damien Lehman mis en scène par Emmanuelle Cordoliani). Elle aura également l’occasion de chanter en récital avec Anne le Bozec, au festival Musique au pays de Pierre Loti.

 

Elle se produira également avec l’ensemble Près de votre oreille (Robin Pharo) au festival de Saintes, au théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot et dans de nombreux festivals en France dans le cadre de la promotion du disque Come Sorrow, qui s’intéresse à la chanson élisabéthaine (paru en 2019 chez le label Paraty), et la création d’un nouveau programme intitulé Blessed Echoes.

 

Sur scène, elle a été amenée à chanter à l’Opéra Royal du Château de Versailles, le rôle de Junon (Actéon de Marc-Antoine Charpentier) avec l’ensemble Marguerite-Louise, le rôle d’Andromache dans Iliade l’amour, création de Betsy Jolas réalisée en partenariat avec le CNSM et la Philharmonie de Paris, le rôle de Mélisande (Pelléas et Mélisande de Claude Debussy) avec La Petite Maison (Camille Doucet et Victor Jacob), celui de L’Enfant (L’Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel) ainsi que celui de Didon (Didon et Enée d’Henry Purcell) au théâtre du Ranelagh avec la compagnie Maurice et les Autres (Jeanne Desoubeaux et Igor Bouin). Avec l’ensemble Maja (Bianca Chillemi), elle chante Upon Silence de George Benjamin, les Chansons Madécasses de Maurice Ravel ou encore les Folksongs de Luciano Berio. Elle a par ailleurs eu l’occasion de se produire en soliste à l’Opéra de Clermont-Ferrand, au festival Les Vacances de Monsieur Haydn, au festival Musiciennes à Ouessant, au festival de l’IRCAM : Manifeste ou encore aux Journées Ravel.

Anaïs Bertrand - 14

Elle s’investit d’autre part dans de nombreuses productions de l’ensemble Aedes (Mathieu Romano), qui défend notamment le répertoire vocal à capella du XXème siècle, et se produit avec l’ensemble Vocal de Notre Dame de Paris (Sylvain Dieudonné), avec qui elle enregistre le disque Saint-Louis (label de Notre-Dame de Paris). Elle a également l’occasion de collaborer avec l’ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon), l’ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), ou encore Le Concert Spirituel (Hervé Niquet).

 

Tant dans la valorisation du répertoire actuel que dans la création, Anaïs est attachée à faire vivre la musique de notre époque. Elle est membre fondatrice de l’ensemble Lunaris, fondé en 2008 autour de trois voix et une viole de gambe avec qui elle co-crée des concerts originaux mêlant répertoires anciens et créations (œuvres de Raphaël Mas et Fabien Touchard). L’ensemble enregistre en 2013 le disque Exode(s).

Elle a également eu la chance de chanter sous la direction de Bruno Mantovani et de travailler avec des compositeurs tels que Philippe Hersant, Graciane Finzi, Caroline Marçot, George Benjamin ou encore en duo avec le pianiste et compositeur Fabien Touchard.

Anais Bertrand-bio3